Politique extérieure

La politique extérieure du Botswana est active surtout sur le terrain multilatéral et vouée à la défense des intérêts économiques. Gaborone est membre de la SACU et de la SADC, dont il abrite le Secrétariat. Inaugurée en mars 1998, la route Transkalahari marque l’intérêt majeur de Gaborone pour une intégration régionale visant à transformer en atout le handicap de son enclavement.

Jouant de son image de modèle africain de démocratie et de bonne gouvernance, le Botswana, jusqu’il y a peu tourné essentiellement vers les pays de l’Afrique australe, mène désormais une diplomatie axée sur une volonté d’ouverture vers les pays africains et occidentaux (Europe, Etats-Unis), mais également en direction des pays émergents (Brésil, Inde, Chine). Washington est l’un des principaux bailleurs de fonds en matière de lutte contre le SIDA. Le Botswana est en quête de reconnaissance sur la scène internationale, tout en observant une prudente réserve, et tente depuis 1999 de s’engager plus avant dans la résolution politique des crises africaines. L’ancien Président Masire s’est ainsi vu confier une "commission d’enquête" sur les exactions et génocides ayant eu lieu au Rwanda. En 1999, il a rendu au Commonwealth son rapport sur sa mission d’observation électorale au Nigeria et a été désigné par l’OUA "Facilitateur du dialogue inter-congolais". Il s’est récemment rendu au Kenya aux côtés de l’ancien président Joaqin Chissano en qualité de médiateur, ainsi qu’au Lesotho lors de la crise politique qui suivit les élections de 2007.

Le Botswana plaide pour un renforcement des Nations unies et s’est forgé une armée de qualité en participant notamment à diverses opérations de maintien de la paix en Afrique. M. Merafhe, ministre des Affaires étrangères, est actuellement le doyen des Ministres des Affaires étrangères de l’Afrique subsaharienne.

Le Botswana s’efforce d’élargir son premier cercle de relations, constitué principalement autour de la SADC au monde occidental, mais également au reste du continent, tout en observant une certaine prudence vis-à-vis de l’Union Africaine.

Dernière modification : 25/01/2008

Haut de page