L’Europe de l’armement

JPEG - 6 ko
Le Rafale Marine en vol
lors de l’exercice Agapanthe
dans l’Océan Indien, printemps 2004.
© Sirpa Marine

La coordination des politiques européennes d’acquisition d’armement est le pendant naturel d’une politique commune de sécurité et de défense.

La France a été l’un des initiateurs de l’approche capacitaire, visant à consolider les efforts de défense respectifs des états membres et à renforcer la synergie de leurs projets nationaux et multinationaux.

Dès l’origine, elle a oeuvré à la mise en place de l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR), dotée depuis janvier 2001 de la personnalité juridique.

La France est l’un des pays les plus engagés dans ces programmes de coopération européens.

Afin de renforcer cette coopération, le Conseil européen de Thessalonique de juin 2003, a décidé la création d’une agence dans le domaine du développement des capacités de défense, de la recherche, des acquisitions et de l’armement.

Conjointement à l’élaboration d’un concept commun pour la force de réaction rapide, l’agence facilitera l’harmonisation des besoins en armements et des conditions d’emploi, indispensables à une intégration plus complète des armées européennes.

Parallèlement à ces programmes de coopération, la France s’est attachée depuis plusieurs années à favoriser les rapprochements entre industries de défense européennes (coopérations et fusions d’entreprises), car ils contribuent au renforcement de la Base industrielle et technologique de défense (BITD) de l’UE, essentielle à la préservation en Europe d’une base technologique et industrielle, pour doter au meilleur coût les forces françaises en équipements et permettre aux industries de défense d’affronter la compétition internationale.

Dernière modification : 20/06/2007

Haut de page