Journée mondiale de lutte contre le paludisme

La 4e journée mondiale de lutte contre le paludisme, le 25 avril, est l’occasion de réaffirmer l’engagement de la France, de l’Union européenne et de l’ensemble de la communauté internationale dans le combat contre le paludisme.
Cette maladie infectieuse est la deuxième cause de mortalité dans le monde, après le Sida, avec plus d’un million de décès par an. 106 pays sont concernés, dont 45 en Afrique, et notamment les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes.
Les initiatives françaises et le volume des contributions consacrées à la lutte contre le paludisme témoignent de la priorité que la France y accorde.
La France est ainsi le second contributeur au Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (1,08 milliard d’euros entre 2011 et 2013), les financements du Fonds Mondial représentant près de 70% de l’aide internationale contre le paludisme.
La France est le premier contributeur d’UNITAID, grâce aux produits de la taxe sur les billets d’avion. UNITAID a déjà financé plus de 27 millions de traitements antipaludiques et assuré la distribution de plus de 20 millions de moustiquaires imprégnées.
La France apporte un soutien technique à l’Organisation Mondiale de la Santé, pour renforcer la lutte contre le paludisme. Les acteurs français, publics ou privés, chercheurs, ONG, entreprises, sont reconnus au niveau international pour leur contribution à la lutte contre le paludisme.
Le paludisme fait partie des maladies prises en compte par la communauté internationale dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Dans ce cadre, la communauté internationale s’est engagée à fournir des moyens de protection et des traitements antipaludiques abordables à toutes les personnes à risque pour essayer d’enrayer la progression de ce fléau à l’horizon 2015.
Pour de plus amples informations sur la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, cliquer ici.

Dernière modification : 26/04/2011

Haut de page