Economie

le Botswana est le 1er producteur mondial de diamant (38% du PIB et près de 80% des exportations), et possède un sous-sol riche en matières premières (cuivre, nickel, argent, récente confirmation d’importants gisements d’uranium).

La stabilité politique favorise la croissance économique du Botswana qui enregistre de bons résultats économiques,
fondés sur la bonne gouvernance et une gestion prudente des ressources importantes que lui procure son secteur minier.

Le Botswana doit cependant promouvoir la diversification d’une économie trop dépendante de l’extérieur (Afrique du Sud) et du secteur primaire, en direction du secteur financier et du développement du tourisme.

Les données macroéconomiques du Botswana
sont relativement remarquables :

- taux élevé de croissance (+ 8,2% annuel sur 30 ans)
- dette extérieure quasiment inexistante
- inflation relativement maîtrisée, en dépit des 2 dévaluations récentes (2002 et 2005)
- balance commerciale et balance des paiements excédentaires
- 8 Md de $ de réserves de change, soit l’équivalent de 2,5 années d’exportations

Mais l’économie botswanaise reste vulnérable en raison de fortes contraintes naturelles (enclavement, climat semi-désertique, problème d’eau, terres difficilement cultivables, faible densité humaine, dépendance des cours mondiaux des produits miniers) et de faiblesses structurelles (omniprésence de l’Afrique du Sud avec 77,6 % des importations, forte dépendance vis-à-vis de l’industrie minière, inégale répartition des revenus, manque de main d’œuvre qualifiée, taux de chômage élevé).

L’impact du SIDA sur les finances publiques et la probable stagnation de la production de diamants pourraient limiter le taux de croissance dans l’avenir.

Dernière modification : 25/01/2008

Haut de page