Le site du Pont-d’Arc, merveille archéologique et technologique [en]

PNG
Découverte il y a tout juste 20 ans, la grotte ornée du Pont-d’Arc accumule les superlatifs. Cette cavité unique, inscrite au patrimoine de l’UNESCO en juin dernier, est la doyenne des grottes ornées de l’humanité mais aussi la plus belle de toutes, la plus grande et la mieux conservée. Riche d’un bestiaire exceptionnel, cette « grotte à remuer le temps » n’en finit pas de susciter l’enthousiasme de ceux qui ont eu le très rare privilège d’y pénétrer.

Ce « joyau planétaire » contient intactes les traces de vie de nos ancêtres d’il y a 36 000 ans. Les peintures des parois, mais aussi les aménagements spatiaux que l’Homme a produits ainsi que le rôle que jouait le Pont-d’Arc face à la cavité, révèlent une part de notre très ancienne Humanité. Trop fragile pour recevoir des visiteurs, on s’attache à lui assurer une conservation optimale pour la transmettre aux générations futures.

Animés de la volonté commune de faire partager au plus grand nombre ce sanctuaire pariétal préhistorique, le Conseil général de l’Ardèche et le Conseil régional de Rhône-Alpes ont créé en 2007, le Syndicat mixte de l’Espace de restitution de la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet. Un important travail d’investigations a été réalisé et une charte de coopération entre l’État, la Région Rhône-Alpes et le Département de l’Ardèche a été signée. Restituer la grotte ornée du Pont-d’Arc répond à deux ambitions :

• Concevoir et mettre en œuvre un grand projet culturel digne du patrimoine universel que constitue la grotte originale

• Favoriser le développement territorial, le rayonnement et la notoriété internationale de l’Ardèche et de toute une région, en prenant appui sur ce grand projet culturel.

PNG

Plus importante réplique de grotte ornée au monde, La Caverne du Pont-d’Arc est installée sur les hauteurs de Vallon Pont d’Arc, sur le site du Razal, au cœur d’un espace boisé de 29 d’hectares. Les 8 500 m² de la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet sont compactés sur 3 000 m². Comme pour la vraie grotte, la totalité du parcours s’effectue sur une passerelle et est ponctuée de 10 stations d’arrêt et d’observation.

Développée en lien étroit avec l’équipe de recherche scientifique, La Caverne du Pont-d’Arc est un lieu innovant faisant appel à des techniques scénographiques jamais mises en œuvre à une telle échelle. Le relief des parois est restitué au millimètre, et les peintures, gravures et représentations les plus remarquables ainsi que les éléments paléontologiques et géologiques essentiels sont traités à l’échelle 1 à partir des originaux numérisés. L’objectif est de restituer les émotions suscitées par la grotte originale et de révéler l’invisible.

PNG

Dossier de presse complet (format PDF) :

PDF - 1.9 Mo
(PDF - 1.9 Mo)

Dernière modification : 01/12/2015

Haut de page