7ème session de formation multinationale pour le maintien de la paix [en]

JPEG

L’Ambassadeur de France au Botswana et représentant spécial auprès de la SADC, Mme Anne de la Blache, s’est rendu vendredi 28 novembre 2014 à l’école de police d’Otse, près de Gaborone, afin d’assister à la cérémonie de clôture de la 7ème session de formation multinationale pour le maintien de la paix, organisée conjointement par le Botswana et le gouvernement français. De hauts représentants des forces de police et de défense, du corps diplomatique et des organisations internationales ont été invités à y prendre part.

Cette formation régionale aux opérations de maintien de la paix, qui s’est déroulée du 17 au 28 novembre 2014, a reçu le soutien de l’ambassade de France au Botswana, en partenariat avec les ambassades de France en Afrique du Sud, en Namibie, et en Tanzanie, ainsi qu’avec l’appui de la police botswanaise (“Botswana Police Service”).

108 fonctionnaires des services de police du Botswana, d’Afrique du Sud, du Lesotho, du Swaziland, de Tanzanie, du Malawi et de Namibie, ont participé à cet exercice organisé pour la septième année consécutive, dans le cadre des opérations de maintien de la paix (gestion civile des crises par les forces de police).

La formation a été préparée, animée et supervisée par une équipe d’experts de la Gendarmerie Nationale française.

Conçue à partir des standards opérationnels des Nations Unies, inspirés par les standards français en matière de gestion démocratique des foules, cette formation est axée sur la simulation de situations opérationnelles réellement rencontrées lors d’opérations de maintien de la paix (contrôle de foule en environnement dégradé, escorte de convois sensibles, protection de hautes personnalités, protection de bâtiments officiels, évacuation de ressortissants étrangers, protection de minorités, événements sportifs intercommunautaires, mise en place de barrages de contrôle, etc.).

Cette action, développée et élargie depuis sept ans à l’initiative de la France, rassemble chaque année les membres de onze services de police des États-membres de la SADC (Communauté de développement d’Afrique Australe). L’objectif est de pérenniser cette formation annuelle qui vise à donner à cette organisation la capacité de projeter, sur des théâtres de crise africains, des unités de police opérationnelles au sein de sa brigade en attente.

Les policiers formés ont vocation à devenir, à leur tour, formateurs-relais, constituant ainsi un vivier immédiatement projetable et opérationnel.

Dernière modification : 04/12/2014

Haut de page